Clinique
de l'Espérance

Rechercher

Information et Communication

Information et Communication

L’acquisition d’habiletés sociales est un enjeu d’importance majeure pour les patients présentant des troubles psychiatriques. Les intervenants sont donc appelés à développer une programmation pour favoriser ces apprentissages en petits groupes.

Les habiletés sociales sont généralement définies comme étant la capacité de démontrer un comportement approprié dans une variété de contextes comme à la maison, au travail ou dans la société en général. Elles sont principalement développées par apprentissage. Les habiletés sociales maximisent les renforcements sociaux, sont de nature interactive et impliquent des réactions efficaces.

Les personnes présentant des troubles psychiatriques ont plus de difficultés à entretenir des relations interpersonnelles ou à créer des liens d’amitié. Il est plus difficile pour elles de percevoir les situations sociales de manière adéquate et de résoudre les petits conflits qui peuvent en résulter. Elles ont moins d’opportunités, car elles participent moins aux activités communautaires. Il y a chez les patients souvent un manque de motivation en rapport avec leur pathologie. Leur estime de soi est souvent faible.

Maîtriser les comportements sociaux

Les patient présentant des troubles chroniques ont plus de difficultés pour comprendre les intentions, les pensées et les sentiments des autres (capacités d’empathie et de réciprocité limitées).

C’est pourquoi les patients ont souvent des relations interpersonnelles distantes, passives, réticentes ou inadaptées.

S’il est nécessaire de soutenir l’acquisition des habiletés sociales, c’est qu’elles ont un impact direct sur le fonctionnement en société et donc sur l’inclusion sociale. « La maîtrise de comportements sociaux de base est un des plus forts prédicteurs de l’adaptation sociale ».

Le manque d’habiletés sociales peut entraîner de la difficulté d’adaptation dans le milieu de travail. Il faut aussi considérer qu’une vulnérabilité est généralement associée à l’isolement. Finalement, le manque d’habiletés sociales et la difficulté à exprimer ses émotions provoquent souvent des comportements inadéquats. C’est pourquoi il est possible de considérer les programmes d’entraînement aux habiletés sociales dans une perspective préventive.

Des stratégies adaptées et un enseignement explicite sont souvent nécessaires pour aider les personnes qui sont malhabiles sur le plan relationnel. Un programme qui cible leurs besoins particuliers devient fort utile pour améliorer la qualité des interactions. La participation à un programme d’intervention sur les habiletés sociales favorise une meilleure connaissance de soi, permet de mieux comprendre la réalité des autres et d’apprendre de nouvelles façons de faire. Le groupe est aussi l’occasion de partager des expériences et de s’entraider.

Afin de favoriser l’acquisition de meilleures compétences sociales, certains outils et techniques se sont avérés efficaces.

Jeux de rôles et art dramatique

Pour favoriser l’appropriation des comportements, le modelage et les jeux de rôles sont particulièrement indiqués, car ils permettent l’observation directe et l’imitation. Les activités d’art dramatique peuvent aussi être utiles pour contribuer au développement affectif et social d’une personne.

Scénarios sociaux

Les scénarios sociaux sont de courtes histoires qui donnent des informations claires et précises sur une situation sociale donnée, en décrivant le comportement souhaitable ou attendu. Ils sont particulièrement utiles pour aider les personnes à mémoriser une séquence, pour les préparer à vivre une nouvelle situation ou un changement de routine, ou encore pour dédramatiser une situation potentiellement anxiogène.

Métaphores et techniques d’impact

L’utilisation de métaphores, d’images ou de mises en situation permet à la personne de commenter sans qu’il se sente jugé. Il ne sera pas sur la défensive et sera en mesure de proposer des solutions qui lui correspondent.

Jeux de société et jeux coopératifs

Plusieurs jeux ou activités peuvent être utilisés ou adaptés pour répondre aux objectifs fixés : jeux de communication, jeux de table, jeux de société, jeux de type ‘terrain de jeu’, et même jeux libres. Ils permettent aux participants de mettre en pratique les habiletés démontrées dans une situation réelle et un contexte ludique. Ils permettent à l’intervenant de faire un retour sur les habiletés démontrées et au participant de recevoir une rétroaction rapide de l’intervenant.

Activités collectives

Donner aux participants une consigne précise pour créer une oeuvre collective permet de vérifier plusieurs habiletés : le partage, l’écoute, le respect et la résolution de problèmes. À cet effet, il est possible d’utiliser un casse-tête, de la peinture, de l’argile ou de la pâte à modeler. La participation des milieux habituels des patients est d’une importance capitale dans tous les programmes d’habiletés sociales. Il faut donc s’assurer de la collaboration de la famille et des proches. Rencontres d’information ; cahier de communication donnant des informations sur les thèmes traités à chaque rencontre et un résumé des activités matérialisent les réalisations tout au long du programme;

Le travail effectué sur l’acquisition de compétences sociales aura un impact sur l’adaptation sociale de la personne et sur son inclusion. Une bonne évaluation des besoins, des stratégies adéquates selon les particularités des participants, des renforcements nombreux et constants, ainsi que des activités de transfert et de généralisation dans les milieux extenes à l’institution, permettront de mieux les outiller dans leurs relations interpersonnelles.